17 octobre 2009

Rêverie...

Je suis en train d'écouter le nouveau Green Day, qui m'avait déçu à la première écoute, mais avec le recul, je l'apprécie beaucoup plus. J'ai allumé deux bougies, et je laisse mon esprit vagabonder. Et à quoi je pense ?

Et bien, tout d'abord, je voulais me regarder Bridget Jones en mangeant de la Ben & Jerry's ce soir. Sauf que... Sauf que depuis que je suis en Irlande, je n'ai pas vu un seul pot de Ben & Jerry's en magasin. J'ai vu de la Häagen Dasz, mais je fais un blocage vis à vis de celle là (j'ai failli être malade après en avoir mangé une fois, ça m'a suffit), et puis bon, la Ben & Jerry's est tout de même meilleure. Du coup je ne sais pas encore si je vais regarder Bridget Jones ce soir ou pas.

Et je pense à ce rêve que j'ai depuis quelques années maintenant (disons trois ans environ), ce rêve qui probablement ne se réalisera jamais. Quel est-il ce rêve, vous demandez-vous ? Et bien il concerne Lolo, ma meilleure amie. Et oui Lolo, je vais parler un peu de toi aujourd'hui (ça fesait longtemps). Lolo, pour ceux qui n'ont pas suivi ce blog depuis le début, c'est ma meilleure amie depuis la première (ce qui fait cinq ans maintenant).

DSC00687

En Ecosse, l'année dernière

C'est celle à qui je dis tout, absolument tout, de mes plus grandes joies à mes plus grandes peines, de mes expériences les plus farfelues à mes désirs les plus profonds. Elle est la première personne à qui j'ai envie de raconter quelque chose, celle avec qui j'ai envie de partager tout ce que j'ai sur le coeur. En résumé, Lolo, à défaut d'être ma grande histoire d'amour de toute une vie, c'est ma grande histoire d'amitié de j'espère toute une vie!!! Nous avons été dans la même classe de la première littéraire au lycée à la deuxième année de fac, nourrissant toutes deux l'espoir d'être un jour professeur d'anglais. Mais en troisième année de fac, elle est partie à Aberdeen avec Erasmus, et je suis restée à Amiens (pas assez de place en Erasmus). Et cette année, je suis partie en Irlande, alors qu'elle prépare ce concours que l'on sait tous oh combien difficile, le CAPES d'anglais.

100_0221

Avouez qu'elle sera une prof d'enfer, non ???

Ce concours, je lui souhaite de le réussir, car c'est ce qu'elle veut vraiment faire. Mais au fond, ce concours, je sais que c'est la fin de mon rêve. Ce rêve que je nourrissais en deuxième année qu'on partirait ensemble à l'étranger pendant un an, qu'on habiterait le même appart, qu'on se ferait des soirées d'enfer, qu'on serait comme on était déjà, mais ce 24h/24h. Ce rêve qui n'a pas pu se concrétiser avec Erasmus, ni cette année où je suis partie seule. Et sache Lolo que ce rêve, je l'ai toujours. J'adorerais vraiment qu'on habite ensemble, ne serait-ce qu'un an, même en France, et particulièrement depuis l'année dernière. Tu me manques terriblement, c'est dingue.

23_02_2009_021

Alors d'accord, les normes de la société, c'est de vivre chacun de son côté, de se marrier, de faire deux ou trois enfants, d'avoir un chien. Mais voilà, aussi fou que ça puisse paraître, je n'envisage pas ma vie sans toi, ma Lolo. Bon bien sur, je dis pas non au mari, aux enfants (ni même au chien, à condition que j'ai aussi un chat). Mais il doit y avoir moyen de trouver un compromis, non ?

Mais voilà, nos chemins sont devenus très différents, et ce rêve, cette illusion, devient de plus en plus irréalisable. Et je te souhaite tout de même beaucoup de courage pour ton CAPES.

Posté par Guernouille à 21:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Rêverie...

    erf, que répondre, que répondre... tu me manques aussi, comme tu m'as manqué l'an dernier. C'est sur que la vie fait qu'on prend des chemins différents, c'est imparable, mais avec tous les moyens de communication d'aujourd'hui, pour être séparés il faut le faire! Les chemins se séparent mais ne manquent pas de se croiser à de maintes reprises. Enfin je crois. Tu sais, moi non plus je n'envisage pas ma vie sans toi. Tu es une part de moi, pas une soeur, pas une petite amie, mais beaucoup plus. Il n'y a RIEN de privé chez moi que tu ne saches pas, et ça fait de toi un 5ème membre de mon corps, une prolongation de moi en quelque sorte, très extensible bien sur Allez, je coupe ma tirade poético-ratée. Je suis très mauvaise en déclarations, ça tombe bien, tu le sais déjà que je t'aime...

    Posté par Grumpy Girl, 17 octobre 2009 à 21:51 | | Répondre
Nouveau commentaire